Contactez-nous aujourd'hui : 418 654-6497

Acheter une propriété, comment ça coûte vraiment ?

Selon la calculatrice de versements hypothécaires, Luc devra payer 290 $ par semaine pendant 25 ans pour rembourser son prêt hypothécaire. Génial ! Ça correspond parfaitement à son budget. Comme bien des premiers acheteurs, Luc a sous-estimé le coût des nombreuses dépenses liées à l’achat d’une propriété.

Mélanie Castonguay et Denis R. Plante, courtiers immobiliers de l’Équipe MelDen, vous proposent une liste de toutes les dépenses que vous devriez inclure dans l’achat d’une propriété.

 

Frais d’évaluation

Votre institution financière pourrait exiger qu’un évaluateur agréé évalue votre propriété afin d’en connaître la valeur marchande. Ainsi, il vérifiera les dimensions du terrain et de la superficie habitable, l’état de l’enveloppe extérieure (revêtement et toiture), la qualité des aires de vie et les caractéristiques du secteur, comme les services à proximité. Il tiendra également compte du contexte concurrentiel pour fixer la valeur marchande de la propriété que vous convoitez.

 

Frais d’inspection

Même si elle n’est pas obligatoire, l’inspection de votre propriété est fortement recommandée. L’inspecteur en bâtiment passera à la loupe l’extérieur et l’intérieur de votre propriété afin de déceler les vices apparents et les signes de vices cachés. Dans son rapport, il mentionnera tout ce qu’il a détecté et vous proposera certains travaux à réaliser, qu’ils soient urgents ou non, pour assurer votre sécurité.

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez notre article 3 raisons de faire inspecter sa propriété avant de l’acheter.

 

Vérification du puits et du réservoir septique

Si votre maison n’est pas reliée à un réseau d’égout et d’aqueduc, assurez-vous de la qualité de l’eau de votre puits et de votre fosse septique (ou champ d’épuration) en les faisant inspecter et analyser.

 

Mise de fonds et assurance prêt hypothécaire

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) exige, la plupart du temps, une mise de fonds équivalant à 20 % du prix d’achat de la propriété. Si vous ne disposez pas de cette somme, mais d’au moins 5 %, votre institution financière acceptera de vous consentir un prêt, mais réclamera une prime d’assurance hypothécaire. Le coût de cette dernière dépend du pourcentage de votre mise de fonds.

Plusieurs subtilités entourent la mise de fonds et l’assurance prêt hypothécaire, alors n’hésitez pas à communiquer avec M. Plante et Mme Castonguay, des experts de l’immobilier, au 418 654-6497.

 

Honoraires du notaire

Chaque transaction immobilière doit se conclure chez le notaire, qui est choisi et payé par l’acheteur. Le rôle du notaire consiste à préparer l’acte de vente et l’acte hypothécaire ainsi qu’à inscrire la propriété au Registre foncier.

 

Droits de mutation (taxe de Bienvenue)

Quelques semaines ou quelques mois après l’achat de votre propriété, votre municipalité vous enverra une facture de droits de mutation. Ce montant est calculé à partir du plus élevé du prix d’achat ou de l’évaluation municipale :

  • 0,5 % sur la première tranche de 50 900 $
  • 1 % sur la tranche de 50 900 $ à 254 400 $
  • 1,5 % sur la tranche de 254 400 $ et plus

Notons que les municipalités ont le droit de fixer un taux supérieur, allant jusqu’à 3 %, pour les valeurs d’immeubles dépassant 500 000 $.

 

Autres frais

  • Autres analyses : analyses de sol, test de pyrite ou de vermiculite, etc. ;
  • Taxes municipales et scolaires ;
  • Branchement au réseau électrique et aux services de télécommunications ;
  • Frais de déménagement ;
  • Rénovations et aménagement (peinture, décoration, achat de meubles et d’électroménagers, tondeuse, souffleuse…) ;
  • Assurance habitation ;
  • TPS et TVQ, s’il s’agit d’une construction neuve
  • Frais de copropriété.

 

Vous désirez établir un budget réaliste pour l’achat de votre propriété ? Laissez les courtiers immobiliers d’expérience de l’Équipe MelDen vous aider.

Partagez