Contactez-nous aujourd'hui : 418 654-6497

Premier acheteur : 3 erreurs fréquentes à éviter

Acheter une première (et même une deuxième ou une troisième!) maison représente une démarche plutôt complexe. Au fil des ans, Mélanie Castonguay et Denis R. Plante, courtiers immobiliers de l’Équipe MelDen, ont remarqué que les premiers acheteurs commettent souvent certaines erreurs. Aujourd’hui, ils vous présentent les principales… en espérant que cela vous permettra de les éviter.

 

Erreur no 1 : Réaliser sa transaction sans l’aide de professionnels

On demande l’avis de sa meilleure amie fashionista avant de s’acheter une robe. On magasine une nouvelle télévision avec son beau-frère, car il est maniaque de techno. Alors, pourquoi devrait-on bouder les services d’experts de l’immobilier pour réaliser le plus important investissement de sa vie?

Pour en savoir plus sur les différents professionnels dont tout acheteur devrait s’entourer, lire l’article S’entourer de professionnels pour réussir sa transaction immobilière. (hyperlien)

 

Erreur no 2 : Se lancer tête baisser dans le projet, sans plan de match

Imaginez si Claude Julien et les joueurs des Canadiens arrivaient à un match contre les Bruins sans préparation. Les joueurs ne se sont pas entraînés depuis une semaine. Quel attaquant occupera quelle position? Bof, aucune importance! Quelles sont les forces et faiblesses de l’autre équipe? On verra bien sur la glace. Bref, pas besoin d’être devin pour prévoir un véritable désastre.

L’achat d’une première propriété est un processus long et complexe, qui nécessite beaucoup de réflexion. Voici 4 éléments essentiels à inclure dans votre planification.

1. Mettre en place des stratégies afin d’économiser assez d’argent pour la mise de fonds.

2. Connaître sa capacité d’emprunt pour chercher uniquement des propriétés qui respectent ce critère essentiel.

3. Dresser la liste de tous les critères indispensables :

  • secteur ciblé,
  • type de propriété,
  • espace nécessaire,
  • services à proximité,
  • etc.

4. Établir un budget qui comprend toutes les dépenses, pas seulement l’hypothèque :

  • honoraires de l’inspecteur en bâtiment et du notaire,
  • assurance prêt hypothécaire,
  • taxes municipales et scolaires,
  • taxe de mutation (taxe de bienvenue),
  • branchement au réseau électrique et aux services de télécommunications,
  • déménagement,
  • rénovations,
  • aménagement (peinture, décoration, meubles),
  • assurance habitation,
  • plusieurs incontournables (tondeuse, pelles, outils de jardinage, produits d’entretien de la piscine…).


Erreur no 3 : Se laisser berner par les apparences

En amour, on dit que la beauté intérieure est aussi importante, sinon plus, que la beauté extérieure.

Eh bien, le même principe s’applique à l’immobilier. Un comptoir de marbre, une piscine creusée bordée d’un magnifique aménagement paysager, une immense chambre à coucher accompagnée d’un walk-in digne d’un film hollywoodien… une beauté fatale! Assurez-vous que ce qui n’est pas apparent l’est tout autant. L’isolation, le câblage électrique et la plomberie, c’est la beauté intérieure d’une maison dont on doit aussi tenir compte.

 


La meilleure façon d’éviter de commettre ces erreurs aux conséquences coûteuses consiste à faire affaire avec un courtier immobilier. Denis R. Plante et Mélanie Castonguay sauront vous accompagner et vous guider dans cette démarche aussi excitante que stressante.

Partagez