Contactez-nous aujourd'hui : 418 572-6497

Mieux comprendre les avantages sociaux du Québec

Tout ce que vous devez savoir (ou presque) sur les fonds de pension

Les avantages sociaux : certains employeurs en offrent, d’autres non. Et pourtant, ceux-ci sont de plus en plus pris en compte par les travailleurs au moment de choisir un emploi. Quels sont les deux principaux? Les assurances collectives et les régimes de retraite collectifs. Démystifions tout ceci…

Les assurances collectives

 

L’assurance maladie et l’assurance vie, c’est la base d’une assurance collective. À celle-ci peuvent s’ajouter l’assurance dentaire, l’assurance voyage ainsi que l’assurance invalidité de court et longue durée.

 

Si votre employeur ne vous offre pas d’assurance maladie, vous pouvez être couvert par celle de votre conjoint ou conjointe. Et si aucun de vous deux n’en bénéficie, alors vous serez couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec ou une assurance privée individuelle.

 

Si votre employeur offre des assurances collectives, vous pouvez être obligé d’adhérer à certains services, selon la taille du régime. Vous serez obligé de souscrire à une assurance médicaments collective ou à celle de votre conjoint si elle est disponible, puisque la RAMQ est votre dernier recours.

 

À cela s’ajoutent quelques options comme l’assurance vie des personnes à charge, l’assurance dentaire ou l’ajout de certaines spécialités à l’assurance médicaments (optométriste, massothérapeute…). Celles-ci peuvent être obligatoires ou optionnelles. Encore une fois, ça dépend de chaque entreprise.

 

Pour obtenir la réponse à toutes vos questions concernant les choix qui s’offrent à vous en matière d’assurances collectives, n’hésitez pas à demander à votre conseiller en ressources humaines.

 

De plus, votre conseiller financier peut vous accompagner afin de prendre les décisions optimales en fonction de votre situation.

 

Vous et votre conjoint avez tous les deux une assurance médicaments? Inutile de la payer en double. Comparez plutôt les deux régimes offerts par vos employeurs respectifs et choisissez le plus avantageux.

Les régimes de retraite collectifs

 

Les régimes de retraite collectifs peuvent prendre deux formes :

 

  1. Les régimes à cotisation déterminée, qui incluent les REER, RVER, RPDB, RRS, RAE, etc. On sait combien on contribue au régime, mais ce sont les cotisants qui assument le risque des rendements de leurs placements ainsi que le risque de survivre à son épargne.
  2. Les régimes de retraite à prestation déterminée, comme le RREGOP pour la majorité des employés du secteur public québécois (de plus en plus rare au privé). Ici, c’est l’employeur qui assume le risque des rendements de la caisse de retraite ainsi que le risque de longévité des participants.

 

Pour en savoir plus sur les REER, consultez l’article Le REER, qu’est-ce que ça mange en hiver? 

 

L’avantage du régime à prestation déterminée, c’est que vous savez exactement le montant que vous allez obtenir au moment de votre retraite, puisque votre rentre est calculée en fonction de votre salaire et des années travaillées.

 

Votre employeur n’a pas de régime de retraite collectif? Vous aurez droit à des régimes de retraite des gouvernements fédéral et provincial, qui sont offerts à l’ensemble des travailleurs. Toutefois, il s’agit d’une rente de base. Pour vous assurer une retraite confortable, vous avez tout avantage à épargner par vous-même, que ce soit dans un REER ou dans un CELI, par exemple.

 

Enfin, je vous invite à considérer les assurances collectives et les régimes de retraite collectifs lorsque

Collaborateur pour cet article :

Partagez