Contactez-nous aujourd'hui : 418 654-6497

Nouveaux arrivants : comment se loger au Québec

Alejandro et Maria ont tous deux obtenu un poste dans une grande entreprise technologique de Québec. Ils ont hâte de découvrir la ville et ses habitants. Mais où habiteront-ils? Ils déménagent dans trois mois et pour le moment, ils n’ont aucune idée de l’endroit où ils vivront. Louer ou acheter? Un condo ou une maison? Au centre-ville, en ville ou en banlieue? Que de questions difficiles à répondre, surtout quand des milliers de kilomètres les séparent de leur futur milieu de vie. C’est pourquoi ils ont choisi de se faire accompagner par Mélanie, Peggy et Denis, courtiers immobiliers de l’Équipe MelDen.

Définir vos besoins

Pour orienter leurs recherches dans la bonne direction, Alejandro et Maria ont d’abord dû choisir entre deux options : louer un appartement ou une maison, ou bien l’acheter. Ils avaient entendu dire que les institutions financières canadiennes refusaient d’accorder des prêts aux nouveaux arrivants. Heureusement, leurs courtiers immobiliers ont rapidement déboulonné ce mythe… ainsi que quelques autres.

 

Pour connaître les 3 principaux mythes sur l’achat d’une propriété par un nouvel arrivant, lisez l’article sur le sujet.

 

Ensuite, ils ont répondu à de nombreuses questions qui les ont aidés à préciser leur choix :

 

  • Prévoient-ils habiter au même endroit 1 ou 2 ans ou bien plusieurs années?
  • S’achèteront-ils une voiture ou utiliseront-ils les transports en commun ou actifs?
  • Ont-ils l’intention de fonder une famille?
  • Préfèrent-ils le centre-ville, la ville ou la banlieue?
  • Quel type de propriété aiment-ils : appartement/condo, maison unifamiliale, plex?
  • Quel budget disposent-ils pour se loger?
  • Ont-ils des économies pour une mise de fonds?

S’il avait opté pour la location, le sympathique couple aurait pu compter sur le soutien de leurs courtiers.

Mais comme ils disposent de l’argent nécessaire à la mise de fonds, qu’ils auront bientôt besoin de plus d’espace pour élever leurs enfants à naître et qu’ils souhaitent profiter d’un terrain pour jardiner et recevoir leurs (futurs) amis, ils ont choisi d’acheter une maison unifamiliale dans un quartier de Sainte-Foy situé près de leur lieu de travail.

Suivre les étapes pour acheter une propriété sans tracas

 

Étape 1 : évaluer sa capacité d’emprunt

Une information déjà connue pour Alejandro et Maria. Ils n’ont aucune dette, disposent de 55 000 $ pour leur mise de fonds et gagneront un salaire annuel d’environ 70 000 $ chacun.

 

Étape 2 : engager un courtier immobilier

C’est fait. Ils sont déjà en contact avec les courtiers de l’Équipe MelDen, qui s’occuperont de réaliser des recherches et de leur proposer des maisons qui correspondent à leurs critères. Ils pourront même faire une visite virtuelle des propriétés intéressantes.

 

Étape 3 : prévoir les coûts

Les frais associés à l’achat d’une propriété varient d’un pays à l’autre, d’où l’importance de bien s’informer. Parmi les dépenses à prévoir, on retrouve :

  • Les frais d’inspection : un inspecteur en bâtiment scrute la propriété à la loupe afin de repérer tout problème majeur qui pourrait diminuer sa valeur ou représenter un risque pour la sécurité de ses occupants. (prévoir environ 600-700 $ pour une maison unifamiliale)
  • L’assurance prêt hypothécaire : si votre mise de fonds est inférieure à 20 % du coût de la propriété.
  • Des taxes (TPS et TVQ) de 14, 975 % s’il s’agit d’une construction neuve.
  • Les taxes municipales et la taxe scolaire, dont le coût varie en fonction de la valeur (évaluation municipale) de la propriété.
  • La taxe de mutation immobilière, qu’on appelle aussi taxe de bienvenue : son montant correspond en général à environ 1 % du prix de vente de la maison.
  • Les honoraires du notaire : au Québec, l’acheteur doit payer le notaire pour toute transaction immobilière. (prévoir environ 1 000-1 200 $ pour une maison unifamiliale)

Difficile de trouver un inspecteur en bâtiment ou un notaire à distance! C’est pourquoi vous pouvez compter sur le réseau de professionnels de l’Équipe MelDen, qui est entourée d’experts de confiance.

Et c’est sans compter tous les autres frais habituels liés à l’achat d’une propriété : branchement au réseau électrique et aux services de télécommunications, rénovation, achat de meubles et d’électroménagers, assurance habitation…

 

Étape 4 : faire une offre d’achat

Alexandro et Maria ont trouvé la maison de leurs rêves. Il est temps de faire une offre d’achat au vendeur pour manifester leur intérêt. Leurs courtiers immobiliers s’occuperont de rédiger ce document qui comprend toutes les informations relatives à la transaction : prix d’achat, date de transfert de la propriété, inclusions et exclusions, etc.

 

Étape 5 : inspecter la maison

C’est ici qu’intervient votre inspecteur en bâtiment.

 

Étape 6 : conclure une promesse d’achat

La maison a réussi l’inspection haut la main. Le couple a convenu d’un prix et d’une date de prise de possession. Il est temps d’officialiser le tout dans une promesse d’achat qui les liera légalement au vendeur.

 

Étape 7 : signer l’acte de vente

À leur arrivée au Québec, quelques jours avant d’emménager, Alejandro, Maria et le vendeur se rendront chez le notaire pour signer l’acte de vente. Ça y est : ils sont maintenant les heureux propriétaires d’une charmante maison unifamiliale.

 

Tout comme Alejandro et Maria, vous venez d’arriver à Québec ou vous êtes sur le point d’y emménager et vous voulez vous faire accompagner dans l’achat d’une propriété? N’hésitez pas à communiquer avec l’Équipe MelDen pour obtenir tout le soutien dont vous avez besoin pour réaliser cette importante transaction.

Partagez