Contactez-nous aujourd'hui : 418 654-6497

Nouveaux arrivants : comment s’intégrer au Québec même si on ne maîtrise pas le français ?

Nouveaux arrivants - blogue Melden

Vous descendez de l’avion à l’aéroport de Québec. Ouf ! Une nouvelle vie vous attend. C’est à la fois merveilleux et épeurant… surtout que vous ne maîtrisez pas bien le français. C’est vrai : la barrière linguistique fait peur. Mais ne vous inquiétez pas outre mesure, car les Québécois sont très accueillants. De plus, plusieurs ressources s’offrent à vous pour faciliter votre intégration linguistique.

 

Denis et Mélanie, courtiers immobiliers de l’Équipe MelDen, ont accompagné de nombreux nouveaux arrivants à s’établir dans la ville de Québec et ses environs. Ils vous partagent donc leurs meilleurs conseils pour vous intégrer facilement même si vous ne maîtrisez pas encore bien la langue de Molière.

Faites part de votre difficulté

N’hésitez pas, d’entrée de jeu, à mentionner à vos interlocuteurs que vous ne maîtrisez pas bien le français. Naturellement avenants, ils vous aideront à vous faire comprendre. Avec le temps et au fil de vos interactions, vous apprendrez notre langue plus vite que vous ne le pensez.

 

« J’ai fucké le chien avec mon char à matin. »
« Attache ta tuque avec d’la broche, la journée s’annonce malade. »
« Désolé, mais je crois que tu viens de te faire passer un sapin. »

 

Les Québécois utilisent de nombreuses expressions colorées. Vous ne comprenez pas ? Dites-le : votre vis-à-vis se fera un plaisir de vous la traduire en français standard.

 

Les jeunes enfants qui apprennent à parler communiquent souvent par gestes. Et si vous faisiez de même ? Un peu comme un francophone en voyage en Italie, qui ne parle pas italien, et qui gesticule pour trouver la salle de bain. Ce n’est pas une solution à long terme, mais elle peut vous dépanner à l’occasion.

Impliquez-vous dans votre communauté

Aidez les autres, ils vous aideront en retour. Que ce soit au travail, à l’école de vos enfants ou auprès de votre voisinage, impliquez-vous. Vos lacunes avec la langue ne devraient pas être un frein. Après tout, votre communauté a tout à gagner à bénéficier de vos autres compétences : donner des cours d’espagnol à vos collègues amateurs de voyage dans le Sud, faire du bénévolat à la bibliothèque scolaire, aider un voisin à construire sa galerie, apprendre le yoga, la guitare, le dessin ou la pâtisserie à un enfant de votre quartier…

 

C’est en créant des liens que vous réussirez mieux à communiquer, à apprendre le français et à vous intégrer.

Suivez des cours de français

Le gouvernement du Québec offre plusieurs cours, que ce soit dans un établissement d’enseignement public ou dans le milieu communautaire, pour répondre à vos besoins. Les différentes formules proposées varient en durée et en fréquence :

  • Cours en classe pour favoriser la création de liens avec d’autres nouveaux arrivants ;
  • Cours en ligne pour apprendre à votre rythme de façon autonome, selon votre horaire ;
  • De niveau débutant, intermédiaire ou avancé ;
  • À temps complet ou à temps partiel ;
  • De jour, de soir ou de fin de semaine ;
  • Cours général ou spécialisé à votre domaine d’emploi.

 

Dans ces cours, vous n’apprendrez pas seulement une langue. Vous découvrirez aussi plusieurs aspects de la vie quotidienne au Québec, sa vie culturelle et sportive, son histoire…
De plus, vous pourriez même recevoir de l’aide financière si vous suivez des cours à temps complet. Cette aide pourrait couvrir les frais pour votre participation aux cours, votre transport et même la garde de vos enfants. Informez-vous sans tarder.

 

Pour apprendre une nouvelle langue et s’intégrer dans une nouvelle communauté, il n’y a qu’une façon d’y arriver : sortir de sa zone de confort et sauter à pieds joints dans l’aventure.

 

Vous venez d’arriver en sol québécois et songez à acquérir une propriété à Québec ? Faites-vous accompagner par les experts de l’Équipe MelDen qui vous guideront à chaque étape de cette belle aventure et vous aideront à réaliser votre intégration en toute quiétude.

Partagez